Les fontaines

Autrefois, c'est à dire bien avant que l'eau n'arrive au robinet de chaque foyer, les fontaines publiques étaient avec les puits et les cours d'eau les seuls lieux d'alimentation en eau potable.

Souvent situées au centre d'une place, elles constituaient alors un lieu majeur de la sociabilité villageoise, un lieu d'échanges, de discussions et parfois de conflits, vers lequel convergeaient principalement les ménagères et les enfants, au moins deux fois par jour, le matin et le soir.

Les principales sont à :

La Martigne

à Vézillac

Au Bourg, la fontaine de Saint Martin, au 19ème siècle, faisait jadis l'objet de pélérinage le 11 novembre.